L'école à la maison... oui mais à notre façon! Chapitre 1 : le français




Voilà un petit moment très longtemps que je n'ai pas écris sur ce blog, tout simplement parce qu'Hugo est entrée en école Montessori et que je lui présentais moins d'activités afin de ne pas perturber son travail en classe. J'avais peu de grain à moudre pour maintenir en éveil ce blog (qui soit dit en passant vie très bien sa vie sans moi lol) Mais notre déménagement aux USA change la donne car cette année Hugo complétera le programme scolaire américain avec le programme français. Chaque jour, nous nous appliquons à étudier le français, les mathématiques et l'ouverture au monde via le programme proposé par le CNED. 

SAUF, que le premier mois a été douloureux pour lui comme pour moi. Pour le module 1, nous étions assis l'un a côté de l'autre devant les cahiers à faire des exercices : Moi je le pressais, lui stressait bref ce n'est pas la bonne méthode!

Depuis, je me suis accaparée le programme du CNED, j'ai ressortie le matériel Montessori, nos livres et autre jeux (créer ou pas) et je me suis lancée dans une école à la maison beaucoup plus agréable pour tout le monde.

Les premiers essaies ont porté leur fruits, Hugo adore faire l'école à la maison et utiliser le matériel que je lui propose. Par contre préparer l'école à la maison de cette manière est très chronophage. Dans l'objectif de gagner du temps, j'ai inventé une petite routine et du matériel réutilisable afin de ne passer qu'une semaine par mois à préparer l'école!

FRANÇAIS JOURS 1 :

En français (jusqu'à nouvelle ordre), nous allons crescendo vers la lecture avec l'étude hebdomadaire des lettres et des phonèmes. Hugo s'exerce à l'écriture cursive. Les exercices reviennent souvent, j'ai donc installé une routine :




Quand il s'agit de redécouvrir (dans le cas d'Hugo) une LETTRE, nous lisons Mes premiers pas vers la lecture des éditions Hachette correspondant à la lettre. Cette collections d'histoire complètement farfelues regroupe un maximum de mot contenant la lettre étudiée.
Puis nous complétons les pages correspondantes du le très très GROS cahier d'ACTIVITES de Balthazar et de Pépin aussi! des éditions Hatier jeunesse qui est très bien fait, on y trouve les mêmes types d'exercice que dans le cahier du CNED mais en plus ludique.





Enfin avant de complété son cahier d'écriture (je lui donne exactement les même que le CNED mais sur son propre cahier et je lui montre comment écrire dans les lignes juste avant) Hugo trace la lettre via les lettres rugueuses du coffret de Balthazar des éditions Hatier jeunesse puis dans la farine et enfin dans son cahier d'écriture. Je suis contente de la qualité des lettres du coffret et de la qualité des illustrations (bien que parfois males choisies). Enfin, Hugo va placer la lettre sur notre rond de l'alphabet afin de suivre ses progrès pour le roue c'est ici.




***

Quand il s'agit de la découverte d'un PHONÈME, nous commençons par le plateau à phonème. Je réunis dans un plateau des objets dont le nom contient le phonème étudié. J'écris les noms sur une étiquette. Hugo trouve les noms des objets et le son commun puis place les étiquettes nom sous les objets. S'en suit la lecture des pages correspondantes au phonème de Balthazar découvre la lecture des éditions Hatier jeunesse, le phonème est écris en gros sur la page de gauche, les illustrations à droite (très jolies) sont annotées en mettant le phonème en valeur par un changement de couleur. Nous découvrons l'écriture des mots ensembles, puis je fais lire la phrase de la page gauche à Hugo qui les adore car souvent elles sont tordues!
Enfin, Hugo trace les associations de lettres via les lettres rugueuses, puis dans la farine et enfin dans son cahier d'écriture. Nous accrochons ensuite l'étiquette du phonème sur notre ligne des lettres et phonème pour matérialiser le progres.



FRANÇAIS JOUR 2 :

Nous commençons l'étude d'un album / recette / poésie. Cela passe par l'observation de la couverture (titre, nom de l'auteur, nom de l'illustrateur, la maison d'édition / titre, liste des ingrédients, liste des ustensiles, marche à suivre / titre, nom de l’auteur), suivie de la description de l'image. Puis nous observons le texte, Hugo surligne les mots qu'il connait. Enfin nous lisons les mots outils de l'album. Ces mots outils reviennent régulièrement car il doit les connaitre par cœur, j'ai donc plusieurs support pour les étudier : un affichage au mur avec une lecture régulière ou un petit carnet à mots outils que nous relisons complètement à chaque fois que nous le complétons. NOUS NE LISONS PAS l'album pour rester dans le timing, si Hugo insiste nous le lirons le soir avant d'aller au lit.

Pour l'étude de texte, j'utilise plusieurs supports 



  • les documents du CNED, pas toujours évidents car Hugo n'est pas indépendant dans sa lecture mais indispensable à étudier pour les examens...
  • les coffrets mon premier coffret premières lectures Montessori des éditions Nathan. Ils ont différents niveau de difficulté, d'abord une lecture phonétique, puis l'arrivée progressive des phonèmes. Les histoires sont courtes, les illustrations marrantes, il y a des aides à la lecture : les lettres muettes sont écrites en clair et les phonèmes d'une autre couleur. Hugo les lit seul en "classe" ou avant de se coucher.
  • Les livres Mes premières lecture Montessori de histoires à lire seul ! des éditions Larousse. Les histoires sont plus longues, les illustrations sympatriques et surtout c'est écrit en cursif. De plus il y a une série de mots outils sous forme d’image et d'étiquette à découper bien pratique pour la mise en paire. On y trouve aussi les aides à la lecture types des coffrets précédents.
  • Les livres J'apprends à lire avec Sami et Julie des éditions Hachette éducation. Des histoires et illustrations dynamiques, des aides à la lecture (avec les liaisons en plus) et une préparation à la lecture ainsi qu'une série de question pour s'assurer de la compréhension du texte et d'autre pour amener l'enfant à parler de l'histoire. Ce sont mes préférés car ils me mâchent beaucoup le travail!





Ensuite, on rappelle la lettre ou le phonème étudier, je fais écrire à Hugo des mots qui la/le contiennent via Les lettres mobiles Montessori de Nature et découverte (j'étais septique au départ car les lettres sont magnétiques, finalement ce matériel de bonne qualité est très facile d'utilisation et encore plus ludique que l'alphabet classique). Les objets que nous avons utilisé se retrouvent dans une boîte à gâteau. Hugo peut donc les réécrire à loisir mais aussi se rendre compte de ses progrès à mesure que la boîte se remplie.
En suite, il retranscrit ces mots scripts en cursif sur son cahier d'écriture. 
Enfin, nous lisons les pages du livre mon premier livre de lecture Montessori de Marie Kirchner des éditions Nathan, idéal pour l'étude des phonème.


FRANÇAIS JOUR 3 :

Hugo lit l'album avec mon aide. Pour m'assurer de la bonne compréhension du texte, nous complétons les exercices proposé par le CNED (ou j'utilise ceux mit à ma disposition par les livres cité ci-dessus), afin de cacher "ces cahiers de malheurs du CNED" je fais des copies et je présente les exercices sur un plateau avec le matériel adéquate pour les réaliser (surligneur, gomette, règle crayon).
Puis nous faisons soit de la transcription de scripte à cursive de phrases. Soit Hugo écrit des mots ou phrases inventé dans l'écriture qu'il souhaite, une fois la réflexion faite, il les écrit au propre en cursif sur son cahier. En général pour cet exercices nous nous appuyons sur les textes étudiés quand ils sont un peu particulier, par exemple s'ils riment ou sont répétitifs.

FRANÇAIS JOUR 4 :



Nous réalisons des exercice de combinaison des lettres en réalisant les exercices proposé par le CNED (lecture de syllabe, repérage des syllabes combinée dans des mots). Pour rester dans l'étude des syllabe Hugo recherche la ou les syllabes qui contiennent la lettre de la semaine. Pour rendre plus ludique j'utilise notre tableau à dessin.



Puis nous relisons l'album et Hugo effectue des exercices d'écritures (recopiage de phrases).








FRANÇAIS JOUR 5 :

La routine de ce jour là, est de lire la fiche bilan de la semaine qui regroupe la lettre et les mots outils étudiés ainsi que quelque mots supplémentaires.
Puis nous réalisons les exercices les plus ludiques du CNED (comme compléter des phrases ou écrire un poème, faire un dessin).
Enfin, Hugo colorie le labyrinthe du son...


Le plus difficile est de gérer le temps d'étude. En effet, Hugo est à l'école de 8h à 15h environ, à sa sortie de classe nous allons récupérer son frère avant de rentrer (30 minutes de voiture) puis il doit encore faire l'école à la maison... Je le laisse donc jouer puis nous travaillons 1h par jour, au français s'ajoute les mathématiques et l'ouverture vers le monde. Pour les mathématiques, je vérifie de ne pas faire un enseignement en doublon en faisant passer les examens avant de donner les cours. Ceux qu'Hugo réussit haut la main sont purement et simplement éliminés. Pour les autres, je vous écrirais un article. Concernant l'ouverture vers le monde, je trie aussi. En effet, la prévention routière ou l'hygiène nous les enseignons quotidiennement, je n'ai donc pas besoin de faire un cour la dessus. Parfois je fais regarder un c'est pas sorcier à Hugo sur le thème étudié et c'est suffisant. Pour le reste! Enfin je m'éclate vraiment (musé, sortie, utilisation de matériel, création...) mais ça aussi j'en parlerai dans un prochain article ;)




Voilà, un retour avec un article hyper long et très documenté comme je les aime. Ça me fais un bien fou de vous écrire et je me rends compte que ça me motive d'autant plus!  Je tiens à préciser que je n'ai de partenariat avec aucune maison d'éditions et/ou marques citées dans l'article (enfin si les marques veulent me faire tester leur produits je suis ouverte lol).

A très vite!


Un glossaire ça sert à s'y retrouver ;)

Pas facile de si retrouver dans tous ces articles écrits au fil de l'eau... Même moi je n'y retrouve pas mes petits, du coup sur le blog comme au travail un peu d'organisation s'impose!
Voici un article ultra interactif pour vous permettre en un clic de vous retrouver dans ce blog!
Tous les articles qui sont en lien avec ma vie de famille mais pas forcément avec Motessori...
Les articles qui traitent de l'ART, de la MUSIQUE, de la GEOGRAPHIE, de l'HISTOIRE, de la BOTANIQUE, de la ZOOLOGIE et enfin des jeux de LOGIQUE !
Avant de LIRE, il faut savoir ÉCRIRE mais avant ça il faut une PRÉPARATION DE LA MAIN !
Montessori c'est aménager l'espace pour rendre l'enfant le plus autonome possible! Qu'il s’agisse dans sa chambre de bébé, petit et grand, de la cuisine, de la salle de bain ou même des jeux, il faut penser à aménager!
Dans la parentalité positive, on parle souvent de donner les clés à l'enfant pour exprimer ses sentiments, ok mais alors ça passe pas le langage tout ça ?
Pas avant 4 ans voire 4 ans et demi, mais d'ici là on peut faire un peu de géométrie! 
Un enfant est d’abord couché, puis se retourne, puis galope à 4 pattes ...
Apprendre les bons gestes en s'entrainant encore et encore!
Exercices montessoriens ou non ils aident l'enfant dans son autonomie de petit et sont un atout pour plus tard, je parle de l'ORDRE, la POLITESSE, la PROPRETÉ, les TACHES DE LA VIE COURANTE, d'apprendre A PRENDRE SOIN DE...
Oh là là,, il y en a à dire sur les sens, la VUE, le TOUCHE, l’ODORAT, l'OUÏE, le GOÛT...
Qu'il soit fabriqué par mes soins ou acheté, je vous en parle et vous explique comme le fabriquer et le présenter.
Pas facile de l'appliquer tous les jours mais indispensable à la vie de tout à chacun!

A fabriquer

Pour tout les bricoleurs le matériel à fabriquer lol

Les tablette de gradation! Non non ce ne sont pas de calle à poncer!



C'EST QUOI ?

Ce sont des tablettes sur lesquelles sont fixées des papiers rugueux de différentes granulométries. Elles s'associent par paires.

LE BUT

L'objectif est d'affiner le sens tactile de l'enfant pour le préparer au matériel de l'écriture. Stimuler le toucher et répondre au besoin de patouille (je vous en parlerai davantage dans un article sur l'oralité).

CONTRÔLE DE L'ERREUR ...

Les paires sont recouvertes du même papier de verre et donc ont la même couleur.

COMMENT LE FABRIQUER?



Vous aurez besoin :
  • D'une planche d'environ 8 cm de large pour la longueur comptez 10 cm par tablette (ici j'ai utilisé des restes de plancher).
  • De colle et matériel à tapisserie.
  • De papier de verre de différente granulométrie.
  • D'un cutter de précision.


1- Découpez le bois en rectangle de 8 cm sur 10 cm, poncez-les pour éviter les échardes. Il faut autant de rectangles que de paire, ici 6. Découper aussi des carrés de 11 cm de côté dans le papier de verre.



2- Recouvrez la planchette de colle à bois très généreusement



3- Placer sur le papier de verre et appuyez, la colle va couler un peu ce n'est pas grave.



4- Avec le pinceau à tapisserie éliminez toutes les bulles d'air. A l'aide du rouleau, insistez sur les arêtes.



5- Découpez le surplus de papier de verre, c'est opération est la plus minutieuse, utilisez une lame neuve.



6- Repassez le rouleau sur les arêtes afin que le papier adhère parfaitement.
7- Laissez sécher.



Remarque : Ce matériel est particulièrement fragile à l'usage, c'est pourquoi il ne faut pas hésiter à mettre beaucoup de colle et bien insister sur les coins et arrête.

COMMENT LE PRÉSENTER ?

Invitez l'enfant à découvrir un nouveau jeu. Demandez-lui de préparer sa place et de se laver les mains pour augmenter la sensibilité des doigts.
Apportez la boîte et posez-la en face de l'enfant, asseyez-vous en face.
Enlevez les tablettes une par une et posez-les entre vous, toutes du même côté et dans un ordre aléatoire.
Fermez les yeux (ou mettez un bandeau) et prenez une tablette, touchez là avec l'index et le majeur. Dites à l'enfant que vous allez chercher la tablette identique et posez la tablette devant vous.
Attrapez une autre tablette, touchez-la, touchez la tablette de référence et ainsi de suite jusqu'à obtenir la paire.
Glisser la paire devant vous et continuez jusqu'à épuisement des tablettes.
Une fois terminé, ouvrez les yeux et vérifiez la correspondance des couleurs.
Puis rangez le matériel et montrez à l'enfant où il le retrouvera.

Pour aller plus loin! Après vérification des paires, on peut proposer à l'enfant de ranger les tablettes de la plus rugueuse à la moins rugueuse (et inversement). Placez les paires l'une sur l'autre. Touchez chaque tablette et les mettre dans le bon ordre. Touchez-les une dernière fois pour être bien sure de l'ordre. Ici l'enfant ne pourra pas s'auto-corriger à moins d'écrire l'ordre au dos des tablettes mais faut-il s'assuré qu'il connaisse l'ordre des chiffres.

Pour ma part, j'ai présenté une fois ce matériel à Hugo, qui m'a dit bien l'aimer. Mais après je l'ai donné à l'école. Je demanderai en juin s'il a bien tenu et s'il a été utilisé ;)












Glossaire : Mathématiques

Pour apprendre à compter ...

Numération de 1 à 10 

Barre numérique
Chiffre rugueux


Numération de 10 à 1000

Table de Seguin n°1
Table de Seguin n°2
Tableau de 100
Chaine de 100
Chaine de 1000
Système décimal
Jeux de la banque (quantité)
Symbole
Association quantité et symbole
Plateau des opérations
Timbres
Petit boulier
Mémorisation
Tableau additions
Table de l'addition n°1 
Table de l'addition n°2
Table de soustraction
Multiplication avec perle
Table de multiplication 

La tête dans les étoiles!

Tout d'abord, je souhaite vous souhaitez une belle et heureuse année 2017. L'année 2016 est dernière nous avec ses bons moments aussi (car je en souhaite retenir que ceux là). L'heure des bilans et des bonnes résolutions est là... Je dirais que je suis plutôt insatisfaite de la vie, mon mari est de retours à la maison, mon fils a trouvé une école qui lui convient et des amis sincères. Je suis toujours aussi passionnée par ma vie de famille et mon travail... En 2017, on recommence et j'espère vous écrire plus souvent ^^ 
Je vous remercie aussi du font du coeur pour votre fidélité, vos commentaires, vos questions et votre confience! Je profite aussi du moment pour vous annoncer l'arrivé d'un deuxième petit garçon pour mai 2017 ;)

Mais trêve de bavardage, passons aux choses sérieuses, voici le récit d'une très belle expérience vécu avec mon fils pendant les vacances de Noël :


Il faut savoir qu'Hugo quand il est fatigué, il a tendance à s’exciter et pleurnicher! Au lieu de se poser calmement, il va dans tout les sens... du coup, pour "l'obliger" à rester calme 15 minutes, on lui proposait des dessins animés. Sauf que oui-oui et compagnie ça va bien cinq minutes, donc en alternative, on lui propose des documentaires et ça fait mouche!

Son papa à eu l'idée de lui proposer un documentaire sur les baleines au lieu d'un dessin animé, juste pour voir... Il regarde le documentaire en entier, pose des questions, essaie de comprendre et cerise sur le gâteau : il ne rechigne pas à éteindre lui même la "TV"... En plus, c'est une bonne transition vers de nouveau imagier pour toujours plus de vocabulaire!

 Le dernier documentaire en date parlais du BIG BANG! Et figurez vous qu'il en a redemandé (le lendemain)! Et voilà que je suis assailli de millier de questions!
"C'est quoi ça?
- un volcan!
-pourquoi ça crache du feu?
- c'est de la roche en fusion, qui vient du centre de la terre...
-...
- c'est des cailloux mais il fait tellement chaud qu'ils ont fondu!
-... woua! et ça coule!
- oui
- comme la rivière!"

Bon Dieu, d'où sort-il ce type de comparaison! Encore une fois, je suis surprise et fière de la capacité de raisonnement des enfants!

J'ai donc décidé de me la jouer professeur Freinet, et je réunis différentes activité à faire avec Hugo pour lui ouvrir les yeux sur l'univers.

L'UNIVERS ALORS QUE C'EST A PEINE S'IL SAIT QU'IL Y A DES AUTRES PAYS?

Et oui, car, une vue d’ensemble sur notre univers, un zoom sur notre système solaire, me permettrons de le conduire jusqu'à notre planètes, sa naissance, son évolution (formation des continents), l'apparition de la vie (dinosaure, évolution des espèces...), sa géographie... Bref, pas mal d'occupation et de matériel sensoriel à présenter! Le tout sur le même fils conducteur!

CHAPITRE N°1 : Au début, il n'y avait rien...



Pour bien faire "comprendre" le Big Bang à Hugo, je lui ai proposé de regarder un documentaire! Nous en avons parlé. Je ne suis pas sûre que l'idée est acquise mais le chemin se fait.


CHAPITRE N°2 : Tourne, tourne autour du soleil!

Nous avons la chance d'avoir un planétarium de très très bonne qualité à la maison (merci la marraine d'Hugo!)

Je l'ai donc l'utilisé, pour présenter le système solaire à Hugo. Et rien de mieux comme introduction qu'un livre ou deux. Nous lui avions offert pour son anniversaire un livre sur la Terre et son papa lui a ramener un livre sur l'espace!



Après un lecture appliqué, j'ai emmener Hugo dans sa chambre, c'est là que j'ai entreposé le planétarium.



"Hugo regarde, j'ai quelque chose de nouveau!
- c'est des planètes!
- oui c'est un planétarium qui représente notre système solaire! Regarde ici c'est le SOLEIL, là Mercure, ici Vénus, La Terre, Mars, Jupiter, Uranus, Neptune, Pluton!
- Elle est où la lune?
- Elle est trop minuscule, on ne la voie pas, mais elle est là, elle tourne autour de la Terre"



J'ai  proposer à Hugo de faire une mise en paire de photo de planète et avec le planétarium! En suite, j'ai mit en route le planétarium et je l'ai laissé faire un tour complet! J'ai expliquer à Hugo, que ce mouvement correspondait à 1 an! Toute une poutre du temps ;) (j'en profite pour vous conseiller le livre Baltazar et le temps qui passe de Marie-Hélène Place)


CHAPITRE N°3 : La tête dans les étoiles!


Toujours aider du planétarium, j'ai fait "découvrir" les étoiles à Hugo. J'ai changer le dessus du soleil par la partie univers. La lumière éteinte, les consolations se sont révélées sur les murs et le plafond de la chambre... Instant magique! Grâce à ces images, j'ai dans un premier temps repéré les constellations au plafond de sa chambre. Et dès que nous aurons l'occasion nous irons au Planétarium. Mais rien de mieux que de regarder les étoiles (la nuit tombe vite en ce moment). Hugo repère déjà Vénus (l'étoile du Berger), lui montrer les autres constellations s'avère être plus difficile que prévu. J'ai donc dans la tête l'idée de fabriquer un "télescope" avec un pied d'appareil photo et un tube ^^ Le tout c'est qu'il ne le bouge pas quand il se place dessous :) Mais je vous en reparlerai surement.

Voilà pour notre aventure dans le ciel. Avec tout ces préparatifs de Noël j'avais l'impression d'étouffer. J'avais envie de faire quelque chose avec Hugo qui n'avait rien à voir avec le grand barbu! Alors rien de mieux pour rêver que de plonger la tête dans les étoiles!

A très vite pour encore plus de découverte!

  














Quand Montessori laisse place à Freinet : les pompiers!

Hugo est fan de Sam le pompier depuis toujours... enfin depuis qu'il a commencé à regarder la "télévision" (qui chez nous c'est l'ordinateur familial ou la tablette)! Il regarde les vieux épisodes en pâte à modeler comme les nouveaux avec les images de synthèse et les cascades en conséquence ;D Et il ne s'en lasse pas! Il allait même jusqu'à "voler" le casque de chantier de son papa pour en faire un casque de pompier, transformer son pauvre dragon de porte en tuyau de pompier et ainsi équipé il nous sauvait de gigantesques flammes imaginaires!
Cette situation est parfois pratique! Quand il ne veut pas mettre son manteau, je me mets à mimer le téléphone de la caserne :

"Hugo, vite il y a le feu à l'école! Tu as moins d'une minute pour mettre ton équipement"

Et là, il fonce mettre sa veste "de pompier", coure jusqu'à la voiture ou poussette "camion de pompier" et ouf! Il monte dans "notre camion de pompier" sans oublier de chanter "pin-pon" à tue tête!

Si on aidait Hugo à en connaitre plus sur les pompiers... 

D'abord : ON LIT ...



Cette passion pour les pompiers nous l’encourageons, pour cela nous lisons des livres sur le sujet. Après avoir emprunté tous les livres de pompier de la bibliothèque et des copains. Nous avons acheté le livre Questions / Réponses : Les pompiers des Éditions Nathan que je vous conseille sans hésiter. Les explications sont claires et approfondies. La lecture est agréable. Il y a en haut de page des grands encadrés qui plantent le décore et sur le dessin apparaissent des bulles qui apportent des précisions. Ce livre est accessible aux petits de 3 ans même si ce n'est pas la tranche d'âge donnée par le revendeur ...


Puis : ON JOUE ...



Et oui, toutes les excuses sont bonnes pour jouer au pompier. D'abord carnaval avec un déguisement sur mesure. En même temps que nous fabriquions notre costume, j'ai demandé à Hugo de me rappeler de quoi était composé la tenue : "casque, gants, sur-pantalon, veste, bottes" rien ne manquait. Ensuite j'ai montré à Hugo le calendrier des pompiers, afin de lui faire remarquer que la tenue de Sam était différente de la tenue des pompiers français. Hugo a voulu feuilleter le calendrier, et je lui expliquais les scènes avec les mêmes mots que le livre Question / Réponses pour qu'Hugo se reperd et qu'il visualise avec des photos les interventions des pompiers. Enfin, j'ai profité de l'occasion pour montrer à Hugo que les pompiers avaient plusieurs tenues ici.



Un déguisement c'est bien! Une caserne c'est mieux!
Pour Noël 2014, nous avons réalisé un cadeau participatif. Mon mari et moi les lutins du Père Nöel ont fabriqué une belle ferme en bois et les grands-parents et marraine avaient commandé au Père Nöel les animaux et autres tracteurs pour la remplir. Le concept a plus, nous avons donc réitéré en 2015 sur le thème des pompiers! La famille au grand complet s'est cotisée pour que le Père Noël livre tout un ensemble de pompier à Hugo. Les arrières-grands-parents ont commandé des pompiers plongeurs, les grands parents commandé la caserne, et Hugo a commandé le camion! Si avec tout ça on n'a pas de beaux sauvetages, on en aura jamais ^^

Enfin : ON VISITE ...

Par chance, le centre aéré dans lequel va Hugo a organisé une visite à la caserne de Pompier!

- Avec des vrais Pompiers?
-OUI! Des SUPER vrais!
- Et tu as vu les camions?
- OUI et MÊME LA GRANDE ÉCHELLE!

Les animateurs, nous ont dit que la visite avait vraiment plu à Hugo. L’excitation dans la voie de notre petit homme quand il nous racontait sa visite l'a confirmé :) C'est l'avantage d'avoir un centre aéré avec des animateurs super-motivés et dynamiques et aussi des pompiers sympas (quoique je ne connaisse pas des pompiers pas sympas ^^)

Ici

Un peu frustré de ne pas avoir été là pour voir notre petit les yeux brillant de joie et ouvert-en-super-grand-pour-ne-rien-manquer, nous avons emmené Hugo visiter le musé des pompiers! C'est moins impressionnant qu'une caserne mais il y a vu les premiers véhicules de pompier qui n'étaient autre que des pompes manuelles tirées par des chevaux.



Au fur et à mesure de la visite, les camions ont pris la place des calèches...



Pendant, la visite il y avait des petits jeux, comme des puzzles, fixer des tuyaux, essayer le casque de pompier ...



Hugo préfère de loin les camions modernes!Et les équipements modernes! Il est beau notre petit pompier! Mais qu'il en soit, il a passé une bonne journée!



Cet article est le premier d'une suite que je souhaite longue! Il fait partie des onglets : Culture, ceux -ci vous donneront des peut-être des idées. Je vous l'écris pour témoigner du rôle indispensable des parents quand il s'agit de stimuler la curiosité et aussi de donner les clés d'apprentissages à son ou ses enfants. D'avoir "étudié" les pompiers comme on l'a fait, a appris à notre garçon ce qu'est un pompier, mais aussi comment se renseigner sur les choses. En effet, il a découvert que les livres peuvent expliquer un métier, que les musées n’exposent pas que de l'art... Tout ça en s'amusant! Et des étoiles plein les yeux! Je vous souhaite à tous de vivre ce genre de moment qui restera dans les bons souvenirs de vos enfants!


Un peu de pragmatisme :

Entrée adulte : 4,5€
Entrée enfant de 7 à 17 ans : 1,5€
Temps de visite : 45 minutes / 1h (si vous lisez vite ;p)
En plus il y a plein de place pour se garer!

J'ai peur du noir!

Voici un article comme je ne vous en ai pas fait depuis longtemps!
 Je ne parlerai pas de Maria Montessori, ni de son matériel, ni de sa méthode...
 Non aujourd'hui je vous parle de :
LA PEUR DU NOIR!

ici


Alors la peur du noir des enfants (car oui ça arrive vers 3 ans et à 3 ans les bébés sont des enfants ;p) c'est GRAVE pour LUI, c'est DUR pour VOUS et ça peut durée LONGTEMPS! Mais ne dramatisons pas pour aider votre enfant à passer le cap il existe plein de solutions! Je dois vous avouer que je n'ai pas fait que très peu de recherche là-dessus mais je pars du principe qu'à PEURS IRRATIONNELLEs je propose des SOLUTIONS MAGIQUES!

Avant d'énumérer les 1001 façons de rassurer le garnement insomniaque, il faut faire la différence entre la peur du noir, le cauchemar et la frayeur nocturne!

La FRAYEUR NOCTURNE est (dans mon cas) assez "facile" à repérer et régler. En effet, quand votre enfant fait des frayeurs nocturnes, il pleure, il hurle au milieu de la nuit mais il ne se réveille pas. Si c'est votre cas aussi surtout prenez sur vous et ne le réveillez pas! La frayeur arrive toujours à la même heure! La seule chose à faire est de ne rien faire... Oui, on reste à côté du petit pour s'assurer qu'il ne tombe pas du lit et on le recouvre une fois terminée. On n'en parle surtout pas le lendemain, même si votre montre vous demande "pourquoi y a du bleu sous tes yeux ?" Ces frayeurs arrivent généralement vers 2 ans et demi, elles sont normales. Elles surviennent quand l'enfant est confronté dans la journée à une incompréhension non résolue. Il est devant un fait qu'il ne comprend pas, il s’angoisse et ça ressort la nuit. Alors quand elles apparaissent, laissées les passés (en 2-3 nuits c'est bouclé). Si elles ne passent pas, trouvez la cause! Avez-vous changé un meuble de place? Un dessin animé un peu bizarre?  L'arrivée de l'école? Bref, tout changement même le plus ridicule peut entraîner ces peurs. Comprendre leur origine et expliquer les choses à votre enfant, peut arrêter les frayeurs. Elles font parties d'un processus normal, en parler ou réveiller l'enfant dans un état d'angoisse extrême n'aidera pas votre enfant au contraire! Alors, on s'arme de patience!

Les CAUCHEMARS à la différence des frayeurs nocturnes, ils sont provoqués par l'imagination de votre enfant, quand il rêve il revit certains moments de la journée, sauf qu'une simple léchouille de chien peut se transformer en une attaque de loup féroce! Alors un conseille on ne fait pas de chantage type "attention! j'appelle le loup ou le dahu" avec les minus! Au contraire quand il montre un signe d'inquiétude on dédramatise : "Tu as vu une forêt ici? non! Alors pas de forêt pas de loup"...

La PEUR DU NOIR, elle est plus vicieuse car une veilleuse, des étoiles au plafond ou même la lumière ne l'apaisent pas! On dit que l'enfant a peur du noir, il a surtout peur d'être seul dans une maison où le plancher craque avec un poster de girafon qui te fixe dans le noir! Pour la soigner? Pas grand-chose, des petits remèdes qu'il faut régulièrement mettre au goût du jour! Ici on en a testé quelque uns!

Le dragon de porte gardien anti-loup!




Créé sur la base du tutoriel de doudou dragon de Laëtitia Gheno voir ici, il nous a servi de nombreuses fois soit devant la porte, soit devant la fenêtre! Avec un gardien pareil aucune chance de se faire manger!

La poudre qui apporte les beaux rêves!



Alors là c'est encore plus facile, quand Hugo a eu trois ans, on a mis dans sa chambre un bocal dans lequel se trouvait du bicarbonate de soude. Nous y avions versé quelques gouttes d'huile essentiel "sommeil" et il nous suffisait de le remuer et de l'ouvrir pour qu'il diffuse une bonne odeur apaisante... euh pardons, une bonne odeur magique qui diffuse les beaux rêves ^^

Le spray anti-monstre! 

Pour la fée c'est ici

Alors là... Comment dire! Un flacon, de l'eau aux vertus magique et quelques vaporisations... Ah si si, les fées y ont déposé de la magie qui ne se voie pas!

Enfin, le hibou super-protecteur qui mange les méchants loups et attrape les jolis rêves!



Très facile à réaliser (je vous fais un tutoriel bientôt) et le plus efficace! Accroché au-dessus de son lit, il n'est descendu de sa branche qu'une fois et il y est vite retourné pour reprendre son rôle :)

Voilà quelques idées qui pourront vous aider... Mais ce qu'il faut retenir de cet articles c'est :

  1. Faire la différence entre les frayeurs nocturnes, les cauchemars et la peur du noir
  2. Pour les frayeurs nocturnes il faut être patient, pour les cauchemars trouver la cause et la peur du noir il faut ruser!


Aller je vous laisse EN MUSIQUE pour vous donnez du courage! Et n'hésitez pas à partager votre propre expérience :)